Livre du prophète Ézéchiel 9

1
Et il cria à mes oreilles à haute voix, disant : Approchez, vous qui avez la charge de la ville, et chacun avec son instrument de destruction dans sa main.
2
Et voici six hommes qui venaient du chemin de la porte supérieure qui est tournée vers le nord, et chacun avec son instrument de mort dans sa main ; et il y avait au milieu d'eux un homme vêtu de lin, avec un encrier d'écrivain à ses reins ; et ils entrèrent, et se tinrent à côté de l'autel d'airain.
3
Et la gloire du Dieu d'Israël s'éleva de dessus le chérubin sur lequel elle était, et vint sur le seuil de la maison ; et il cria à l'homme vêtu de lin, qui avait l'encrier d'écrivain à ses reins ;
4
et l'Éternel lui dit : Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur les fronts des hommes qui soupirent et gémissent à cause de toutes les abominations qui se commettent au dedans d'elle.
5
à ceux-là il dit, à mes oreilles : Passez par la ville après lui, et frappez ; que votre oeil n'ait point compassion, et n'épargnez pas.
6
Tuez, détruisez vieillards, jeunes hommes, et vierges, et petits enfants, et femmes ; mais n'approchez d'aucun de ceux qui ont sur eux la marque, et commencez par mon sanctuaire. Et ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison.
7
Et il leur dit : Rendez impure la maison, et remplissez les parvis de tués ; sortez ! Et ils sortirent et frappèrent dans la ville.
8
Et il arriva que, comme ils frappaient et que moi je demeurais de reste, je tombai sur ma face, et je criai et dis : Ah, Seigneur Éternel ! veux-tu détruire tout le reste d'Israël en versant ta fureur sur Jérusalem ?
9
Et il me dit : L'iniquité de la maison d'Israël et de Juda est excessivement grande, et le pays est rempli de sang, et la ville est remplie d'injustices ; car ils ont dit : L'Éternel a abandonné le pays, et l'Éternel ne voit pas.
10
Et moi aussi, –mon oeil n'aura point compassion, et je n'épargnerai pas ; je ferai retomber leur voie sur leur tête.
11
Et voici, l'homme vêtu de lin, qui avait l'encrier à ses reins, rapporta, disant : J'ai fait comme tu m'as commandé.