Livre de Job 16

1
Job répondit et dit :
2
J'ai entendu bien des choses comme celles-là ; vous êtes tous des consolateurs fâcheux.
3
Y aura-t-il une fin à ces paroles de vent ? Qu'est-ce qui t'irrite, que tu répondes ?
4
Moi aussi, je pourrais parler comme vous ; si votre âme était à la place de mon âme, je pourrais entasser des paroles contre vous et secouer ma tête contre vous !
5
Mais je vous fortifierais de ma bouche, et la consolation de mes lèvres allégerait vos douleurs.
6
Si je parle, ma douleur n'est pas allégée ; et si je me tais, s'éloignera-t-elle de moi ?
7
Mais maintenant, il m'a fatigué ... : tu as dévasté toute ma famille ;
8
Tu m'as étreint, c'est un témoignage, et ma maigreur se lève contre moi, elle dépose, à ma face, contre moi.
9
Sa colère me déchire et me poursuit ; il grince des dents contre moi ; comme mon adversaire, il aiguise contre moi ses yeux.
10
Ils ouvrent contre moi leur bouche, ils me frappent les joues avec mépris ; ils s'attroupent contre moi.
11
*Dieu m'a livré à l'inique, et m'a jeté entre les mains des méchants.
12
J'étais en paix, et il m'a brisé ; il m'a saisi par la nuque et m'a broyé, et m'a dressé pour lui servir de but.
13
Ses archers m'ont environné ; il me perce les reins et ne m'épargne pas ; il répand mon fiel sur la terre.
14
Il fait une brèche en moi, brèche sur brèche ; il court sur moi comme un homme fort.
15
J'ai cousu un sac sur ma peau, et j'ai dégradé ma corne dans la poussière.
16
Mon visage est enflammé à force de pleurer, et sur mes paupières est l'ombre de la mort,
17
Quoiqu'il n'y ait pas de violence dans mes mains, et que ma prière soit pure.
18
O terre, ne recouvre pas mon sang, et qu'il n'y ait pas de place pour mon cri !
19
Maintenant aussi, voici, mon témoin est dans les cieux, et celui qui témoigne pour moi est dans les lieux élevés.
20
Mes amis se moquent de moi ... vers +Dieu pleurent mes yeux.
21
Que n'y a-t-il un arbitre pour l'homme auprès de +Dieu, et pour un fils d'homme vis-à-vis de son ami !
22
Car les années s'écoulent dont on peut compter le nombre, et je m'en vais dans le chemin d'où je ne reviendrai pas.