Livre de Job 38

1
Et l'Éternel répondit à Job du milieu du tourbillon, et dit :
2
Qui est celui-ci qui obscurcit le conseil par des discours sans connaissance ?
3
Ceins tes reins comme un homme, et je t'interrogerai et tu m'instruiras !
4
Où étais-tu quand j'ai fondé la terre ? Déclare-le-moi, si tu as de l'intelligence.
5
Qui lui a établi sa mesure, –si tu le sais ? Ou qui a étendu le cordeau sur elle ?
6
Sur quoi ses bases sont-elles assises, ou qui a placé sa pierre angulaire,
7
Quand les étoiles du matin chantaient ensemble, et que tous les fils de Dieu éclataient de joie ?
8
Et qui a renfermé la mer dans des portes, quand elle rompit les bornes et sortit de la matrice,
9
Quand je fis de la nuée son vêtement, et de l'obscurité ses langes ;
10
Quand je lui découpai ses limites et lui mis des barres et des portes,
11
Et que je dis : Tu viendras jusqu'ici et tu n'iras pas plus loin, et ici s'arrêtera l'orgueil de tes flots ?
12
As-tu, de ta vie, commandé au matin ? As-tu montré à l'aube du jour sa place,
13
qu'elle saisisse les bords de la terre, et que les méchants en soient secoués ?
14
Elle se change comme l'argile d'un sceau, et toutes choses se présentent parées comme d'un vêtement ;
15
Et leur lumière est ôtée aux méchants, et le bras levé et cassé.
16
Es-tu allé aux sources de la mer, et t'es-tu promené dans les profondeurs de l'abîme ?
17
Les portes de la mort se sont-elles découvertes à toi ? Et as-tu vu les portes de l'ombre de la mort ?
18
Ton regard a-t-il pénétré jusque dans les vastes espaces de la terre ? Dis-le, si tu connais tout cela.
19
Où est le chemin vers le séjour de la lumière ? et les ténèbres, où est leur place ?
20
Pour que tu les prennes à leur limite, et que tu connaisses les sentiers de leur maison ?
21
Tu le sais, car tu étais né alors, et le nombre de tes jours est grand !
22
Es-tu allé aux trésors de la neige, et as-tu vu les trésors de la grêle,
23
Que j'ai mis en réserve pour le temps de la détresse, pour le jour du combat et de la guerre ?
24
Par quel chemin se distribue la lumière, et le vent d'orient se répand-il sur la terre ?
25
Qui a découpé des canaux aux torrents de pluie, et un chemin à l'éclair des tonnerres,
26
Pour faire pleuvoir sur une terre où il n'y a personne, sur le désert où il n'y a pas d'hommes ;
27
Pour rassasier les lieux désolés et déserts, pour faire germer les pousses de l'herbe ?
28
La pluie a-t-elle un père ? ou qui engendre les gouttes de la rosée ?
29
Du sein de qui sort la glace ? et le frimas des cieux, qui l'enfante ?
30
Devenues pierre, les eaux se cachent, et la surface de l'abîme se prend.
31
Peux-tu serrer les liens des Pléiades, ou détacher les cordes d'Orion ?
32
Fais-tu sortir les signes du zodiaque en leurs saisons, et mènes-tu la grande Ourse avec ses filles ?
33
Connais-tu les lois des cieux, ou établis-tu leur empire sur la terre ?
34
Peux-tu élever ta voix vers les nuages, en sorte que des torrents d'eau te couvrent ?
35
As-tu lancé la foudre, en sorte qu'elle soit allée et t'ait dit : Me voici ?
36
Qui a mis la sagesse dans les reins, ou qui donna l'intelligence à l'esprit ?
37
Qui a compté les nuages dans sa sagesse ? et qui verse les outres des cieux,
38
la poussière coule comme du métal en fusion et que les mottes se soudent entre elles ?
39
(39:1) Est-ce toi qui chasses la proie pour la lionne, et qui rassasies l'appétit des lionceaux,
40
(39:2) Quand ils sont couchés dans leurs tanières et se tiennent aux aguets dans leur fourré ?
41
(39:3) Qui prépare au corbeau sa pâture quand ses petits crient à *Dieu et qu'ils errent sans nourriture ?