1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
 

Épître aux Hébreux 5

1
En effet, tout souverain sacrificateur pris du milieu des hommes est établi pour les hommes dans le service de Dieu, afin de présenter* des offrandes et des sacrifices pour les péchés.
2
Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage.
3
Et c'est à cause de cette faiblesse qu'il doit** offrir des sacrifices pour* ses propres péchés, comme pour ceux du peuple.
4
Nul* ne s'attribue cette dignité, s'il n'est appelé de Dieu, comme* le fut Aaron.
5
Et Christ ne s'est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui* a dit : Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui !
6
Comme il dit encore ailleurs* : Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek.
7
C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et* des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété,
8
a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes,
9
et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel,
10
Dieu* l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek.
11
Nous avons beaucoup à dire là-dessus*, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre.
12
Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu'on vous enseigne* les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide.
13
Or, quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice ; car il est un enfant.
14
Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner* ce qui est bien et ce qui est mal.